Le projet

_MG_3011(1)

La valise derrière la porte, Diego Hernández. Puerta de la Ciudadela, Montevideo, 2014.

 

Un livre, une exposition

Un livre

À partir d’une enquête de terrain d’une année et d’entretiens collectés auprès de 40 anciens exilés, l’ouvrage “Faire avec l’exil” raconte les expériences de l’exil politique uruguayen en France ainsi qu’en Suisse et en Belgique. De l’atterrissage sur le continent Européen au retour en Uruguay lors de la transition démocratique, les textes éclairent de manière fragmentaire les diverses réalités de la vie en exil et la mémoire qui en est restée.
Les textes s’accompagnent de photographies contemporaines, portraits des personnes rencontrées qui capturent la mémoire exilique, ainsi que des photographies d’archives.

 

Une exposition

À l’occasion de l’ouverture publique des archives diplomatiques du Ministère des Affaires Étrangères français sur la période des dictatures du Cône Sud et en regard avec un colloque international sur la question de l’archive et des dictatures (12-14 Octobre 2016), l’exposition « Archives et dictature – Mémoire de l’exil politique uruguayen’ propose une réflexion sur la mémoire de l’exil sous la forme d’un dialogue scénographique entre archives diplomatiques et archives du quotidien. En articulant témoignages, photographies contemporaines, images et documents d’archives de la période de l’exil politique uruguayen en France, il s’agit de redonner à l’archive l’épaisseur de l’expérience vécue mais aussi d’interroger les zones d’oublis qui se logent, parfois, au cœur du document.

 


 

 


Site-page-001